(5)  Entraînement et préparation

Retour : 07- Recherche sur le terrain

Voir aussi : Le radiosondage - L'antenne - Le récepteur - L'écoute des radiosondes - Préparation d'une expédition - Utilisation du décodage pour localiser le point d'impact -


La chasse aux RS est une activité particulière de la radiogoniométrie. Elle diffère de la chasse au renard classique, de la radiogoniométrie sportive ou de l'exercice SATER des ADRASEC car la part de l'aléatoire est très importante.
Les chances de retrouver une radiosonde seront d'autant plus grandes que l'on s'y sera préparé minutieusement. Pour cela plusieurs axes peuvent être suivis :
- écoute des RS à chasser
- entraînement physique et à la radiononiométrie sur le terrain
- amélioration du matériel et des méthodes
- analyse des expériences passées
L'entraînement peut se faire ailleurs que dans la zone habituelle de chute des RS ; il sera utile aussi pour les membres des ADRASEC ou les adeptes de la radiogoniométrie sportive.

Ecoute des radiosondes

Même si l'on se trouve à 100 km de la station de radiosondage il est possible d'écouter les RS en vol. On se familiarisera ainsi avec les moeurs du gibier. La première des choses est d'apprendre à retrouver la fréquence de la RS et de prendre conscience de ses variations dues aux changements de température ou aux chocs. En écoutant fréquemment les RS, ne serait-ce que quelques minutes à chaque fois, on devient capable de reconnaître instantanément la modulation et ses aspects particuliers sans risque de confondre deux RS en l'air au même moment.

Entraînement physique

Contrairement à ce qui se passe dans une chasse au renard, la RS peut se poser absolument n'importe où : dans un étang, au sommet d'un arbre ou sur le toit d'un bâtiment, dans une plaine ou sur une falaise, au bord de la route ou au milieu d'une forêt. Il faudra être équipé et entraîné à crapahuter un peu avec le sac à dos, l'antenne dans une main, la carte dans une autre et la boussole dans la troisième. La recherche peut s'effectuer sous la pluie, de nuit et dans un coin au relief escarpé. La pratique des randonnées en montagne et une bonne connaissance de la lecture des cartes sont des atouts. La chasse aux RS n'est pas
une course mais une bonne endurance et un moral à toute épreuve sont nécessaires. Il faut savoir reconnaître une zone marécageuse, ramper sous des fils de clôture ou traverser un roncier.

Entraînement à la radiogoniométrie

En l'air
L'écoute des RS permet de s'entraîner à faire des relevés à longue distance. En confrontant les relevés effectués et la trajectoire calculée du ballon, on peut vérifier la précision des mesures de direction. Le suivi d'un vol complet permet de mieux comprendre les différentes phases de la trajectoire et leurs particularités.
Au sol
Le comportement d'une RS au sol est différent de celui d'une balise 144MHz posée bien droite sur une souche. La portée est nettement plus faible mais en contrepartie les problèmes d'échos et de réflexions sont moins importants que sur VHF. Celui qui a la chance de possèder une RS en état de fonctionnement sera tenté de la placer dans la nature en différents types de situation (dans un arbre, dans un pré, en forêt, l'antenne au-dessus ou en dessous du boîtier...) puis de tourner autour pour étudier la portée et le niveau du signal en fonction de la distance et du relief, les erreurs sur les relevés, la polarisation des ondes...
Dommage que cela soit interdit par la réglementation.

Le matériel

Il est essentiel de bien connaître son matériel et d'en vérifier la fiabilité. L'entraînement à l'écoute est une première étape, ensuite c'est sur le terrain que l'on vérifiera :
- longueur et résistance des câbles
- autonomie du récepteur
- résistance aux intempéries et aux secousses
On profitera de ces exercices pour mettre au point la check-list du matériel nécessaire pour :
- écoute des radiosondes (récepteur, antennes, câbles, batteries de rechange...)
- déplacement (véhicule, cartes routières...)
- communication entre équipes (pocket, téléphone...)
- recherche sur le terrain (équipement de randonnée, cartes détaillées,...)
- traçage et orientation (plateau porte-cartes, crayon, règle, rapporteur ou règle Cras, boussole...)

Un modèle de chek-list est proposé ici, sur la base d'un document mis au point par F8DLJ pour l'ADRASEC 90.

Méthode de recherche

En complément de la recherche sur le terrain, autour de la balise, la mise au point d'une méthodologie pour le suivi et la recherche se fera au fil des expéditions en exploitant les expériences réussies et les échecs. Une bonne tactique de suivi en véhicule de la
radiosonde est essentielle pour délimiter au plus près la zone d'atterrissage. Il n'y a pas une, mais des méthodes qui permettent d'augmenter les chances de se trouver à proximité du point de chute au moment de l'impact. Les pages consacrées à la stratégie et à la tactique donnent quelques recettes utiles mais qui ne peuvent remplacer l'expérience sur le terrain.