(3)

Petites histoires de chasseurs

Retour : 07- Recherche sur le terrain - Petites histoires de chasseurs


Un email de F1SRX à F5ZV

…j'ai enfin récupéré la radiosonde suisse qui avait décollée dimanche dernier à minuit.
Petit rappel chronologique :
- dimanche 11 mars, vers 24h00 :
Le matériel est chargé dans la voiture, je préviens l'YL que je pars en "chasse" (celle ci se rendort en grognant que je ne suis pas net. Mais, comme je le disais à mes anciens patrons, "oui, mais moi au moins, je le sais ! ").
- lundi 12 mars : la radiosonde est entendue à partir de 00h16 et ceci jusqu'à 3h00. J'étais positionné entre le point supposé d'éclatement du ballon et le point supposé de chute. Pendant l'écoute, je vois nettement par les relevés que la sonde passe au dessus de moi.
- lundi 12 mars : à 03h00 : la radiosonde a atterri, mais elle est toujours audible ! Contrairement à d'habitude, la polarisation des relevés est verticale ... !
- lundi 12 mars : vers 04h00, la radiosonde est localisée dans un petit bois, vers la Vrine. Le signal est fort, j'estime la sonde à 500, 1000 m.
- lundi 12 mars, vers 5h00, le signal est très fort, j'estime la sonde à quelques mètres de moi, et comme je m'en doutais suite à la polar verticale des relevés, elle est au sommet d'un sapin. Je ne peux pas faire grand chose de plus. Je plante un bâton avec un mouchoir, je prends la position GPS et décide de rentrer au QRA.
- mercredi 14 mars, 18h30. Nous sommes retournés sur place, en famille, avec le pique nique. Finalement, il nous a fallu presque 45 mn pour retrouver le mouchoir, la réception GPS étant mauvaise (gênée par les arbres). La nuit tombe, impossible de voir le ballon ou la nacelle. Pour le pique, les petits ont peur des renards, et la mère préfère rentrer au chaud ... ! Sacrée équipe.
- samedi 17 mars, 14h00. Nous sommes retournés sur place, les enfants et moi. Très vite, et en ayant pris de la distance par rapport aux arbres, nous apercevons le parachute au sommet d'un sapin. Il nous faudra encore 30 mn pour localiser le sapin en question, et pour visualiser la nacelle.
Finalement, elle se trouve suspendue dans un arbre, à 15 m de celui qui soutenait le parachute, à 10 ou 12 m de haut. Grâce à une longue perche munie d'un crochet, nous réussissons à décrocher la boîte en polystyrène. C'est la troisième sonde que je récupère, et la première de ce type (type PTU de 00h00 et 12h00, par opposition aux types Windsonde de 06h00 et 18h00).
Une expérience de plus, sympa, surtout de se retrouver seul dans les bois à 04h00 du matin.