Journées Techniques Ballons-Sondes
10 et 11 septembre 2011
Bourges – F6KFJ

(3)














Retour : 09- Documentation

Compte-rendu


Lieu : 15km au NW de Bourges, Centre des Millains à Bourgneuf (18)
Club organisateur : Bourges Radio Club (B.R.C.) F6KFJ
Date :
Samedi 10 et dimanche 11 septembre 2011
Heure :
de 08h30 à 18h30 le samedi et de 9h00 à 15h30 le dimanche

But :

La rencontre traditionnelle d'automne était destinée à rassembler les radioamateurs passionnés de récupération de ballons-sondes école ainsi que de chasse et d'écoute des radiosondes météo. Elle constituait avec la journée d'écoute internationale du printemps les deux temps forts du mouvement des chasseurs de RS. C'était une occasion de favoriser les contacts entre les aérotechniciens chargés de l'encadrement des ballons-sondes construits dans les écoles et les radioamateurs pouvant se charger de la récupération des nacelles. Ces réunions avaient également pour but de faire la promotion de nos activités en faisant venir des néophytes curieux de techniques inhabituelles et à la recherche d'une activité nouvelle.

Rappel des épisodes précédents

Avant 2011 les Journées Techniques se sont déroulées à :
- Maîche (25) en 2008, première occasion de tester la formule : présentation de matériels, exposés techniques et exercices pratiques sur le terrain (écoutes depuis le Mont Miroir, un point haut tout proche. Des chasseurs de la région de Lyon, de l'Oise et d'Ardèche avaient déjà fait le déplacement. C'est l'ADRASEC 90 qui avait pris en charge l'organisation. Voir CR.
- Montigny-le-Bretonneux (78), tout près du centre de radiosondage de Trappes, en 2009. C'est le radioclub F6KRK qui avait fourni le cadre à la manifestation. Un grand moment d'échanges qui avait réuni une cinquantaine d'OM. La partie pratique avait été la visite du centre de Trappes et le lâcher de la M2K2 de 12Z. Voir CR.
- Brest (29) en 2010 était une réunion destinée aux Bretons qui étaient à cette époque les plus actifs en France. Bien que décentrée, cette réunion organisée par le radioclub F6KPF avait attiré des Poitevins et même un Lorrain. La visite du centre de radiosondage de Brest-Guipavas et l'envol de la radiosonde de 12Z avaient été l'occasion pour de nombreuses personnes de découvrir la première phase du vol des radiosondes qu'ils avaient l'habitude de chasser ou d'écouter.

Le cadre

Le centre des Millains, appartenant à la Ville de Bourges, nous a accueillis pendant ces deux journées. Il est situé à un quart d'heure du centre-ville dans une zone boisée particulièrement calme, y compris sur le plan radioélectrique. Une grande zone dégagée se trouve à proximité. Le centre est parfaitement équipé et constituait l'endroit idéal à tous points de vue. La grande salle a permis tout à la fois d'aligner des chaises pour les exposés, de placer des tables pour exposer du matériel ou des appareils de démonstration et de réserver un coin très plaisant pour les repas et pauses-café.

Les exposés

Ils ont mis à contribution une dizaine de personnes aussi diverses qu'un fauconnier, un ancien responsable de Météo-France, un ancien radiosondeur de l'ETBS et bien sûr de nombreux chasseurs de RS et récupérateurs de ballons-école. Leur but était autant de faire découvrir le radiosondage aux néophytes que de compléter les compétences des initiés. Pratiquement tous les aspects de notre activité ont été abordés mais à des niveaux allant du plus basique au plus pointu, de façon à satisfaire le plus grand nombre. Ces exposés, pour la plupart basés sur des diaporamas ou des démonstrations, ont été aussi et surtout des moments d'échanges très intéressants, les "spectateurs" pouvant intervenir pour corriger ou compléter le message de l'intervenant. Plusieurs exposés ont été d'un intérêt vraiment exceptionnel et méritaient le voyage à Bourges.

L'exposition

Exceptionnellement riche, elle a permis à tous de voir les réalisations personnelles de ceux qui avaient apporté leurs antennes, préamplis, champmètres, accessoires de décrochage... mais elle a surtout rassemblé près de quarante radiosondes différentes dont certaines datant des années 50. Ce rassemblement d'objets liés au radiosondage n'avait a priori jamais eu lieu en France. Chacun a pu photographier et manipuler des pièces rares qui sont la plupart du temps dans des vitrines ou dans des collections privées inaccessibles.
Les visiteurs ont particulièrement apprécié les explications données par un ancien radiosondeur de l'ETBS qui montraient des RS et accessoires absolument originaux, comme cet étonnant stabilisateur de ballon.

Les démonstrations

En salle ou à l'extérieur, devant l'assemblée réunie ou par petits groupes, elles ont été des occasions de partage exceptionnelles. Elles ont touché aussi bien le domaine des logiciels, prévisions de trajectoire, décodage, localisation... que celui de la recherche à courte distance, du décrochage des RS dans les arbres, de la technique des relevés, de l'observation des taches solaires (et d'une éruption particulièrement importante), du suivi des animaux par radiogoniométrie... et bien sûr de la préparation d'un radiosondage suivi du lâcher d'une DFM-06.

La journée du samedi

Dès 7h du matin, les premiers participants arrivent. Discussions, retrouvailles, premières rencontres... sont accompagnées par un petit-déjeuner préparé par l'équipe du radioclub de Bourges. Chacun reçoit un badge et une pochette contenant de la documentation touristique (sur Bourges et le Cher) et technique (plaquette de l'ETBS) ainsi que le programme détaillé des deux journées.

09h00 Ouverture officielle de la manifestation, accueil par Bernard F6EFI qui nous souhaite la bienvenue au nom du président du radio-club, F1RSA, excusé. Stéphane F1SRX décrit le programme des deux jours et rappelle les règles de fonctionnement et de sécurité. Roland F5ZV anime un tour de table complet qui donne l'occasion à chacun de se présenter (la plupart des présents ne s'étaient jamais rencontrés auparavant). Ce tour de table, plus long que prévu au programme, a donné tout de suite un ton très convivial à la réunion.
09h45 L'action des radioamateurs et leur rôle pour la récupération des ballons-sondes école en collaboration avec Planète-Sciences (PS), association affiliée au CNES. En l'absence de représentant de PS, c'est Stéphane F1SRX, assisté de Francis F6AIU, de Robert F1GHO et de Bruno F1IMO, qui a développé ce sujet. Il a été complété par quelques explications sur la manière de suivre un ballon par APRS après avoir intégré un tracker dans la nacelle. Le nouvel émetteur Kiwi a été évoqué, F1GHO nous en a fait écouter la modulation. Stéphane a mis l'accent sur les limites du rôle des radioamateurs dans la collaboration avec PS et les enseignants. Des anecdotes ont illustré cette présentation très complète.
11h05 c'est la pause. Un moment trop court dont profite chacun pour échanger des informations et montrer à ses nouvelles connaissances les astuces qu'il a mises en oeuvre.
11h20 trente minutes pour résumer 80 années d'évolution des techniques de radiosondage. Un exposé assez pointu de F5ZV qui explique au travers de photos anciennes les principes des capteurs utilisés au fil du temps, depuis le bilame métallique, le tube de Bourdon et l'hygromètre à cheveu jusqu'au système de positionnement par GPS et les capteurs actuels de température et d'humidité. L'avenir des radiosondes est évoqué au travers des récentes M10 et DFM-09.
11h50 un temps fort de ces deux journées avec l'exposé passionnant de Richard, radiosondeur retraité de l'ETBS (qui s'appelle désormais DGA-TT : direction Générale de l'Armement, Techniques Terrestres). Sans nous dévoiler les secrets de cet établissement très fermé chargé des essais de munitions et d'armes sur un polygone de tir de plus de 30km de longueur, il nous a fait imaginer l'intérêt pour le directeur de tir de connaître avec précision l'état de l'atmosphère (force et direction du vent mais aussi température et hygrométrie) immédiatement avant un tir. L'esprit d'innovation de l'ETBS se retrouve aussi dans le service de radiosondage comme le montre très bien le système de stabilisation des ballons, très utile pour améliorer la précision des mesures de déplacement de la sonde. De nombreux exemples et anecdotes ont illustré ses propos qui ont semblé trop courts à la majorité des auditeurs.

12h30 apéritif offert par le BRC, suivi par un repas préparé par un traiteur. Une occasion pour des OM venus des quatre coins de la France, de la Provence à la Picardie et de la Franche-Comté à l'Aquitaine, d'aborder d'autres sujets que ceux relatifs à la chasse aux radiosondes.

13h30 retour aux RS avec un court exposé de F5ZV sur l'écoute des radiosondes. La M2K2 de Trappes est en vol, F6GVH tente un décodage, mais le mauvais dégagement de l'antenne dans cette direction et l'altitude encore faible de la sonde ne permet pas une démonstration concluante. Mais les néophytes savent maintenant ce qu'est une RS et quels sont les moyens minima pour l'entendre et la suivre.
13h45 M. Jack Rappeneau, ancien chef de centre à Bourges et délégué départemental de Météo-France, prend le micro pour apporter son témoignage concernant son expérience professionnelle du radiosondage et il complète ce qui a été dit en ajoutant des précisions techniques et scientifiques très pointues.
13h55 Intervention de M. Henri Desmonts, fauconnier amateur, qui nous fait découvrir un sujet très original : le suivi et la recherche par radiogoniométrie de rapaces dressés à la chasse avec l'aide de microbalises. Ce sujet présente une similitude avec la chasse aux RS : dans les deux cas on recherche un émetteur qui se déplace dans les airs. M. Desmonts présente son matériel de suivi (récepteurs et antennes sur 216 et 433MHz) en expliquant ses techniques de recherche. Cette rencontre avec les radioamateurs pourrait s'avérer fort utile, ces derniers étant généralement bien équipés en réception sur 433MHz et pourraient se mettre à l'écoute pour détecter le signal émis par un oiseau égaré.
14h25 Après la chasse à l'aide de faucons dressés, exposé de 35 minutes sur la chasse par radiogoniométrie des ballons et radiosondes. La stratégie, les tactiques de recherche du signal, le matériel nécessaire... sont énumérés et commentées par F5ZV.
15h05 Présentation du réseau des écouteurs et des chasseurs de radiosondes par F1SRX : historique, fonctionnements du groupe Yahoo "radiosonde-monitoring" et du site "radiosonde.eu". Francis F6AIU complète cette description par des explications sur le site des "alertes électroniques" et sur le fonctionnement particulier du système d'alertes par emails.
15h25 Profitant du ciel particulièrement dégagé, Marc F0GQP a installé son télescope, un superbe Celestron de 200mm avec filtre solaire et monture équatoriale pilotée automatiquement. La plupart des participants ont pu admirer en temps réel à la fois une tache bien développée mais aussi le spectacle rare d'une éruption solaire se traduisant par une protubérance de taille très importante, juste sur le bord du disque.
15h35 Retour sur terre avec un exposé d'un quart d'heure sur la technologie des radiosondes par F5ZV. Le but de cette présentation étant d'examiner les particularités du matériel utilisé dans la chaîne de vol intéressants à connaître quand on chasse ou qu'on écoute : dérouleurs, réflecteurs radar, ficelle, parachutes, piles... mais aussi capteurs (snow-white), lanceurs automatiques ou dropsondes qui sont des aspects qui ne manquent pas de susciter de la curiosité de la part des radioamateurs.
15h50 Le calcul de trajectoire prévisionnel. Vingt minutes par F1SRX assisté de F5ZV sur la façon de récupérer un windgram et de paramétrer les logiciels de calcul de trajectoire comme Balloon-Track, BTF ou CUSF. Participation de Jean-Paul, F6BYJ
16h10 Complément assez pointu de F5ZV sur les limites des calculs de trajectoire. Origine des incertitudes sur la position du point de chute calculé : variabilité de la vitesse de montée, de l'altitude d'éclatement et de la vitesse de chute. Il suggère de calculer non pas un point moyen, mais une zone probable de chute dans laquelle on pourra se placer au mieux (près d'une voie rapide, par exemple) pour attendre la RS.
16h25 Pause mise à profit par plusieurs OM pour comparer leurs matériels et faire découvrir les logiciels qu'ils utilisent.
16h45 Expériences personnelles. Autre période d'échanges très fructueux entre chasseurs sous la forme de courts exposés (10mn en moyenne) sur des sujets très variés et des réalisations remarquables :
- Pierre F4GLJ : développement et mise en place de la base de données et le nouveau tableau de chasse. Du beau travail.
- Roland F5ZV : application de cartographie, de calcul de trajectoire et de décodage de la C34. Développement bien avancé.
- Robert F1GHO : description de son décodeur multi-sondes et kiwi, de son système homing à quatre antennes et de son système Doppler. Le tout complété par des explications très pointues sur les techniques de codage et de décodage des radiosondes actuelles. Réalisations superbes et exposé qui a captivé l'assistance.
- Roland F5ZV assisté de Michel F6GVH : présentation rapide de différentes réalisations ou techniques d'OM absents (F6HCC, F4UGF, F1GZH, F5ZJ)
- Roland F5ZV : les outils du site radiosonde.eu (traçage, calibration, carte GM, liste paramétrable des RS)
- Denis, F4FKB : un champmètre très efficace de recherche à courte distance. Présentation complétant une démonstration.
18h30 Rapide évocation par F5ZV des sujets qui n'ont pas pu être mis au programme par manque de temps. Un petit quizz audio proposé par Robert F1GHO a permis aux présents de vérifier leur capacité à reconnaître une RS ou un kiwi.
18h35 Annonce du programme du dimanche par F1SRX
18h45 Tirage de la tombola : une C34 et un capteur ozone étaient les deux lots. Ils ont complétés les échanges de RS92SGP et AGP venant d'Allemagne, les M2K2 de Nîmes ou de Trappes, les DFM-06 de Bourges ou de Satory.
18h50 Conclusion de cette première journée, bref tour de table et séparation, car plusieurs participants avaient encore beaucoup de chemin à faire. Le programme de la soirée était laissé à l'initiative de chacun.

La journée du dimanche

Ce deuxième jour avait pour but de favoriser les démonstrations et les exercices pratiques. Ce jour-là aussi les chasseurs matinaux sont arrivés bien avant l'heure dite.

09h10 Présentation de l'agenda de la journée par F1SRX
09h20 Les logiciels de décodage : paramètrage détaillé (calibration d'une carte, changement de couleurs, utilisation d'un GPS...) et description du processus de décodage d'une RS92-SGP par Stéphane F1SRX assisté de Bertrand F5IHP et de Roland F5ZV. Principe de l'armement du GPS et décodage d'une SGP. Participation de Michel F6GVH. Cette expérience a permis l'échange d'astuces profitables à tous, tant dans la récupération des fichiers de diagramme des vents sur Internet que dans l'utilisation de SM.
10h40 Techniques de recherche par F5ZV, 45mn sur : stratégie, ratissage pour retrouver le signal, approche, phase finale, comment distinguer le signal direct des échos, méthode de progression sur le terrain, matériel à emporter, précautions à prendre, comportement du récepteur en présence des signaux forts... La partie théorique est suivie de travaux pratiques sur le terrain à proximité du centre. Chacun a pu faire partager sa méthode de recherche
12h15 Tirage de la tombola : le gros lot est une C34 avec un capteur ozone. Il est complété par une RS92SGPW de Bordeaux avec sa pile à eau et par plusieurs parachutes en toile de coton cousus main.
12h20 tour de table et conclusion de la deuxième journée
12h35 Apéritif et repas de clôture
13h45 Démontage
15h10 Lâcher d'un ballon de 300g et d'une DFM-06 qui sera retrouvé près d'Avallon par deux équipes : F1SRX+F5HLQ+F6AIU d'une part et F5ZV d'autre part.
La DFM-06 a été suivi par de nombreux écouteurs, ayant ou non participé aux journées de Bourges.
Pour l'équipe organisatrice du radioclub, la fin de l'après-midi a été consacré à la remise en état de la salle.

Conclusions de cette rencontre

Les remarques exprimées lors des deux tours de tables et débriefings de fin de journée peuvent se résumer en :
- très bonne organisation, accueil sympathique et cadre idéal pour une telle rencontre
- sujet et qualité des exposés pour la plupart excellents, mais les présentations pour néophytes ont été trouvées un peu trop nombreuses
- échanges très riches et amicaux

Album photos

 
 Discussion autour des ballons-école animée par F1IMO    Observation du soleil lors d'une pause

 
 Présentation du système d'alertes électroniques par F6AIU    Description par F1GHO de son décodeur

 
 Une partie de la collection de F5ZV (ph. Christian)    Quelques RS anciennes de la collection de Richard (ph. Christian)
 
 Un réflecteur radar et une partie du matériel de F6GVH (Ph. F5MVO)    Radiosonde ancienne de la collection de Richard (Ph. F5MVO)

 
 Pendant le repas    Le centre des Millains

 
 Démonstration à l'extérieur...    ... et à l'intérieur. (photos de Christian)



 
 F5IHP et le lot qu'il vient de gagner (ph. F6AIU)    Avant...    ... et après le lâcher (Photos F5MVO)